Intro 2

Les vacances à la neige, inventées au XXe siècle, ont inspiré les architectes et donné vie à un nouveau patrimoine. Revivez l'épopée des créateurs de stations.

Contenus

Toutes nos activités Archipels d'altitude

Cliquez sur un point sur la carte ou faites défiler le programme de votre prochaine balade !

Cette semaine
Ce mois-ci
Sélection APIDAE
2 résultats
Images
Image
Chalet
Commune
La Rosière - Montvalezan
Dates d'ouverture
14 Aug - 16 Apr

In the street of La Rosière : Tour Guide

Images
Image
Monchavin - Vue générale de la station
Commune
Montchavin-les-Coches
Dates d'ouverture
01 Feb

Montchavin celebrates St. Agatha: Guided tour

Descriptif Court

Wander though the alleys of Montchavin listening to the amazing story of Saint Agatha, protector of the village.

Les « sports d’hiver »… une expression relativement récente pour des activités nées au XXe siècle. Car auparavant, personne n’aurait eu l’idée de monter si haut, dans le froid et la neige, pour le plaisir de la glisse !

Naissance des stations

Les stations naissent pour accueillir un sportif d’un genre inédit : celui qui, chaussé de planches de bois recourbées au bout, dévale les champs enneigés.

Pour accueillir les pionniers des sports d'hiver, les années 1920-1930 voient apparaître les remontées mécaniques et les hôtels ouverts tout l’hiver. Mais c’est au cours des Trente glorieuses que le ski se démocratise ; les stations se multiplient dans les Alpes, sous l’impulsion de l’Etat et de promoteurs privés.
La montagne se transforme en laboratoire d’aménagement du territoire. En altitude, les sites vierges se révèlent un terrain idéal pour des urbanistes novateurs, capables de transformer de paisibles alpages en  « cités des neiges » futuristes.

Au pied des pistes, le patrimoine contemporain

À Courchevel, dès 1946, Laurent Chappis et son équipe énoncent les grands principes de la station skis aux pieds, et conçoivent des chalets d’avant-garde, faits pour se confondre avec les versants. Aux Arcs, Charlotte Perriand applique les principes de Le Corbusier à l’habitat de loisirs. Le Corbier, né en 1967 dans le cadre du Plan neige lancé par l’Etat, traduit l’enthousiasme de ces années-là en donnant à ses immeubles des noms comme Cosmos, Soyouz ou Baïkonour.
 

Immeubles adossés à la pente, baies vitrées et balcons exposés plein sud, toits à un seul pan, terrasses rétractables… Avec nos visites guidées, apprenez à déchiffrer cet habitat audacieux, aujourd'hui partie intégrante du patrimoine de la Savoie.

A découvrir...

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Image
VIsite d'une centrale hydroélectrique en Savoie avec la Fondation Facim
Les chemins de l'hydro-électricité
Image
Dégustation de fromage à l'alpage avec la Fondation Facim
Voyages autour de la table